Face aux dérives dictatoriales de M. Arrouy, vos élus d’opposition prennent leurs responsabilités

Communiqué du groupe « Agir pour Frontignan-La Peyrade »

Depuis sa prise de fonction en juillet dernier, Michel Arrouy fait preuve d’autoritarisme et de sectarisme. A la tête d’un quasi-parti unique sur notre ville (gauche, extrême-gauche ainsi que les têtes de liste LR/UDI et LREM l’ayant soutenu au 2e tour de l’élection municipale), il malmène sa seule opposition, c’est-à-dire les 7 conseillers municipaux du groupe « Agir pour Frontignan-La Peyrade » présidé par Gérard Prato.

Exclus des organismes extérieurs, sous-représentés dans les commissions, interrompus sans cesse en Conseil municipal, les élus d’opposition dénoncent avec force les dérives dictatoriales de la gouvernance Arrouy. Ce dernier ne supporte pas la contestation et refuse systématiquement toutes les suggestions de l’opposition. Par exemple, le 19 novembre, nous avons proposé de renommer un lieu de notre commune en hommage à Samuel Paty, professeur décapité par un islamiste tchétchène: Michel Arrouy a éludé la question.

Récemment, la majorité de gauche a décidé d’exclure du conseil portuaire M. Guy Ruggiero, représentant associatif très impliqué, au seul motif qu’il a figuré sur la liste d’opposition (bien que non élu) lors des dernières élections. L’adjoint qui a signifié sa sanction à M. Ruggiero a clairement assumé le motif politique de cette éviction qui constitue une véritable injustice contre un citoyen particulièrement investi.

Enfin, Michel Arrouy a exigé que nous modifions notre tribune libre pour le journal municipal de novembre-décembre car plusieurs termes ne lui convenaient pas. Ces termes n’étant selon nous ni insultants ni diffamatoires, nous n’avons pas modifié notre texte, ce qui a conduit à un refus de publication par le maire. Fervents défenseurs de la liberté d’expression, nous allons saisir le Tribunal administratif pour faire valoir nos droits. Indépendants et déterminés à jouer pleinement notre rôle dans la démocratie locale, nous vous communiquerons le contenu de cette tribune (amendé ou non en fonction de l’avis du tribunal) dès que possible

Face à l’autoritarisme du nouveau maire, les Frontignanais et Lapeyradois peuvent nous faire confiance pour défendre nos convictions. Malgré les pressions, notre parole est libre. Nous continuerons à poser des questions d’actualité pertinentes en Conseil municipal. Vous pouvez nous contacter pour nous présenter vos doléances (gerardprato@live.fr).

Très respectueusement,
Les élus de l’opposition.

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*