La victoire en trompe-l’œil de Michel Arrouy

Communiqué de Gérard Prato, conseiller municipal et communautaire d’opposition.

Dimanche 28 juin, le 2e tour de l’élection municipale a reconduit la majorité sortante pour un nouveau mandat de 6 ans. Une analyse superficielle des résultats pourrait laisser croire à une large victoire pour le dauphin de Pierre Bouldoire, mais la réalité est beaucoup plus contrastée.

Je tiens tout d’abord à remercier très chaleureusement les nombreux électeurs (42 %) qui ont souhaité une alternance et nous ont accordé leur confiance. Je veux aussi remercier tout particulièrement mes 34 colistiers dont 6 siégeront à mes côtés lors des conseils municipaux pendant 6 ans. Ils peuvent être fiers de leur investissement pour notre ville.

L’abstention massive (52,5 %), est malheureusement la seule vraie gagnante de la soirée. Ce résultat confirme mon sentiment depuis le début de la crise sanitaire : il aurait fallu annuler le 1er tour et refaire la totalité de l’élection à la rentrée, voire en mars 2021. Emmanuel Macron porte donc toute la responsabilité de ce fiasco. En effet, l’abstention favorise presque systématiquement toutes les équipes en place, car leurs clientèles électorales (associations subventionnées, syndicats, copains de la majorité…) sont toujours très mobilisées.

Outre cette méga-prime au sortant, Michel Arrouy a bénéficié du désistement à son profit de deux têtes de listes. Ainsi Olivier Boudet (LREM) et Thibault Cleret (divers droite) ont activement contribué à la victoire de la gauche. Je considère qu’ils seront, pendant 6 ans, coresponsables de l’action de cette majorité qu’ils ont favorisée en toute connaissance de cause. Par contre, je tiens à rendre hommage à Just Gonzalez et aux colistiers de Thibaut Cleret, qui ont fait preuve de discernement en refusant le chantage du “barrage” pseudo-républicain et n’ont donné aucune consigne de vote pour le 2e tour.

Cela est un secret de Polichinelle, Michel Arrouy a gagné son élection en employant des méthodes « rodées » totalement déloyales, notamment en cautionnant en sous-main, par son comité de soutien, la distribution à grande échelle de tracts anonymes, diffamatoires et insultants à mon égard. Il n’a pas non plus hésité de mentir à de nombreux électeurs et notamment à un bon nombre d’employés communaux en agitant les menaces. Pour ma part, j’ai assumé et signé toutes mes critiques contre mes adversaires. Le nombre très élevé de procurations pendant ces deux tours pose également question. En outre, monsieur Arrouy surnommée «Oui-Oui» par bon nombre de concitoyens, a battu tous les records en matière de promesses démagogiques et clientélistes, promesses qu’il ne pourra pas évidemment tenir. Ceux qui l’ont cru, risquent de vite déchanter.

Nous avions proposé aux Frontignanais et Lapeyradois un programme électoral cohérent, empreint de bon sens, réaliste et surtout pas démagogique, car nous étions conscients de la réelle situation financière de Frontignan. Monsieur Arrouy a donc berné une grande partie des électeurs avec un programme électoral digne d’un inventaire à la Prévert. Il n’a eu de cesse également de clamer haut et fort qu’il sera un homme différent et qu’il allait nous étonner. Nous n’attendons que cela!

Aussi, pour toutes ces raisons, je considère que la victoire de cette alliance contre nature de la gauche, des macronistes et de la fausse droite, est totalement bancale. Avec notre groupe “Agir pour Frontignan-La Peyrade” fort de 7 élus, nous mènerons donc une opposition cohérente, combative et constructive, face au système-Arrouy. Les Frontignanais et Lapeyradois peuvent nous faire confiance pour défendre leurs intérêts, dans un contexte politique et économique qui s’annonce d’ores et déjà très difficile pour notre ville.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*